Lionel Salaün – La terre des Wilson

Salaun

Destination les Etats-Unis aujourd’hui autour du livre de Lionel Salaün, La terre des Wilson, parue récemment aux Editions Liana Levi. A l’instar du roman de John Steinbeck, Les raisins de la colère, c’est la grande dépression des années 30 qui sert d’ici de cadre à ce roman. En route donc pour l’Oklahoma à la rencontre de la famille Wilson  !

Lire la suite

Thor Hanson – Le triomphe des graines

Hanson

Elles nous nourrissent, nous habillent, nous soignent ou encore nous permettent de nous déplacer. « Elles », ce sont bien sûr les graines qui sont au centre du très beau livre écrit par le scientifique Thor Hanson, Le triomphe des graines, paru chez Buchet Chastel. Un sujet idéal pour célébrer l’arrivée du printemps !

Lire la suite

Joseph Incardona – Chaleur

Incardona.jpg

Finlande. La petite ville d’Heinola, 20.000 habitants, abrite un des nombreux sports insolites qui parsèment le pays : un championnat du monde de sauna s’y déroule tous les ans et couronne celui qui est capable de rester le plus longtemps possible dans un sauna à 110°C. Intriguant, non ? Si vous voulez en savoir plus, venez découvrir le roman Chaleur de Joseph Incardona, paru aux Editions Finitude, qui met en scène la rivalité des deux finalistes…

Lire la suite

Laurent Gaudé – Le soleil des Scorta

scortaA l’occasion de la sortie récente du dernier livre de Laurent Gaudé, « Ecoutez nos défaites », et suite à la sollicitation de mon épouse, je m’étais fixé de découvrir enfin cet auteur via l’un de ses ouvrages majeurs, Le soleil des Scorta, qui reçut le Prix Goncourt en 2004. Une heureuse découverte en l’occurrence. Si vous n’avez jamais lu ce titre, ou si vous l’avez lu il y a déjà de nombreuses années, venez le (re)découvrir !

Lire la suite

Jean-Paul Kauffmann – La chambre noire de Longwood

kauffmann

Bien qu’ayant déjà lu deux livres de Jean-Paul Kauffmann, le très beau « Courlande » et « Remonter la Marne », l’occasion de chroniquer cet auteur ne m’avait pas encore été donnée. C’est désormais chose faite grâce à La chambre noire de Longwood (paru chez Folio) : nous voici lancés sur les traces de Napoléon dans sa dernière demeure, celle de Longwood sur l’île de Sainte Hélène.

Je n’aurais pas la fatuité d’affirmer que la seule vision de Longwood permet de pénétrer le mystère de cette captivité. Du moins autorise-t-elle à en deviner la profonde tristesse. La mélancolie est à l’origine de la mort de Napoléon.

Lire la suite