Håkan Nesser – Eva Moreno

Nesser

Si les températures chaudes vous effraient à l’approche de l’été, je vous invite cette fois-ci à migrer vers le Nord de l’Europe, plus exactement en Suède, un pays connu entre autres pour ses auteurs de romans policiers, de Henning Mankell à Stieg Larsson en passant par Camilla Läckberg. Cette fois-ci, arrêtons-nous sur Håkan Nesser, auteur de Eva Moreno (paru aux Editions Points Seuil). « Håkan Nesser occupe le premier rang des auteurs suédois », peut-on lire sur la couverture… Allons-le vérifier ensemble…

L’intrigue se déroule sur deux époques. La première est 1983, où l’on apprend rapidement qu’une jeune fille est morte. Dès la première page, le décor est bien campé et l’envie d’en savoir plus naît immédiatement :

Winnie Maas est morte pour avoir changé d’avis. Plus tard, il y a ceux qui prétendirent que si elle était morte c’est parce qu’elle était à la fois belle et stupide. Une combinaison notoirement risquée.

L’affaire est close mais, 16 ans plus tard, en 1999, Mikaela, la fille du coupable disparaît à son tour, peu après avoir appris l’existence de son père, et quelques jours après leur première rencontre. Une bizarre coïncidence. Ce même hasard veut qu’Eva Moreno, inspectrice en vacances, rencontre dans un train cette même Mikaela peu avant sa disparition, en pleurs. Les ingrédients sont en théorie là pour captiver le lecteur mais j’ai eu l’impression d’avoir en face de moi un livre certes agréable à lire mais rarement passionnant.

La personnalité de l’inspectrice Eva Morena ne m’a pas touché réellement, son aventure avec un dénommé Mickael Bau encore moins. Je suis rentré dans la littérature policière scandinave par Henning Mankell et son inoubliable inspecteur Kurt Wallander… Force est de constater ici qu’on est loin de ce standard.

Il en reste néanmoins un livre dont je peux comprendre qu’il plaise à certains lecteurs, sans aucun doute. La fin offre une demie-surprise et je n’ai d’ailleurs moi-même jamais eu l’intention d’écourter ma lecture. Pour autant, vous ne serez donc pas étonnés de lire mon appréciation finale :

achetez-le chez votre libraire

empruntez-le dans votre bibliothèque

X vu le grand choix de livres policiers disponibles, lisez plutôt autre chose (nous vous donnerons des pistes bientôt !)

Réf.: Eva Moreno de Håkan Nesser, traduit par Agneta Ségol et Marianne Ségol-Samoy. Points policier, 2012, 377 p.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s