Nicci French – Jusqu’au dernier

Nicci French

Avez-vous prévu d’habiter en colocation ? Ça n’a finalement pas abouti ? Vous vous êtes peut-être épargné quelques soucis, voir sauvé la vie ! Une certaine Astrid Bell pourrait vous en dire plus… Si vous êtes curieux de savoir pourquoi, plongez-vous dans le thriller psychologique de Nicci French : Jusqu’au dernier (Fleuve Noir) et vous serez à la fin content d’habiter tout seul dans un petit studio…

Pour commencer, un petit mot sur l’auteur… ou plutôt sur les auteurs ; ils sont en fait deux, car sous le pseudonyme « Nicci French » se cachent Nicci Gerrard et Sean French, deux journalistes venus de Londres. Parmi leurs nombreux ouvrages, j’ai sélectionné le thriller psychologique Jusqu’au dernier.

Choisir une colocation comme endroit pour y laisser rôder un tueur est assez malin. On se retrouve ainsi dans une grande maison de Londres avec des colocataires aux caractères très différents, ce qui permet à l’auteur de brouiller les pistes et d’envoyer ses lecteurs dans de mauvaises directions. Attention, dans cette colocation londonienne, ne vous attendez pas à trouver de jeunes étudiants innocents – 6 adultes, dont (presque) chacun exerce un métier. Mentionnons par exemple un photographe mystérieux, une avocate qui change d’amant comme de chaussettes ( – Pippa, pour moi un personnage assez tiré par les cheveux) ou alors une coursière – Astrid Bell. C’est elle qui ouvre le bal : suite à son accident de vélo, la personne qui a causé cet accident est assassinée. Un deuxième meurtre ne va pas tarder…

Au cours du roman qui se lit sans efforts, on suit tous les personnages et leur transformation – résultat de la peur et de la méfiance grandissante au cœur de la colocation.

Après la première partie du livre, j’étais prête à vous conseiller la lecture d’un autre livre. Mais dès la moitié, le roman devient vraiment captivant ! C’est comme si l’histoire prenait un second souffle et nous poussait à tourner les pages. Une preuve de plus que parfois, ça vaut le coup de persévérer !

Achetez-le chez votre libraire

X Allez l’emprunter dans votre bibliothèque

Lisez plutôt autre chose

Jusqu’au dernier de Nicci French, traduit par Marianne Bertrand. Fleuve noir, 2009, 390p.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s