Carole Fives – Que nos vies aient l’air d’un film parfait

dsc_0063-2

 

Carole Fives, auteure lilloise, pose un regard tendre sur Tom, petit garçon vivant la séparation de ses parents. Que nos vies aient l’air d’un film parfait – un court roman d’une grande sensibilité.

Jusqu’à l’âge de six ans, j’ai vu plus souvent Giscard à la télévision que mon père en vrai.

J’ai trouvé ce livre chez un bouquiniste et c’était peut-être les mots de François Busnel sur la couverture qui ont poussé ma main à le saisir : « Ce petit livre a l’éclat d’un diamant. » J’ai lu ces 120 pages rapidement, happée par la justesse de mots choisis.

Je garde la machine à laver, la table basse, mon fils et la vaisselle.

Quatre voix s’y entremêlent – celle de Tom, mais aussi de ses parents et de sa sœur – et laissent entrevoir la séparation sous différents angles. Entre une mère dépressive et un père qui finit par s’apitoyer sur lui même, Tom n’a pas vraiment le choix. Il n’est pas acteur, ne choisit rien, il subit, il exécute, tel un petit pion sur l’échiquier qui préfère rester invisible.

Tu es devenu un enfant dont on ne s’occupe pas, et tu sens la suspicion – un enfant dont on ne s’occupe pas, c’est peut-être un enfant qui ne mérite pas qu’on s’occupe de lui.

Sa sœur, de 4 ans son aînée, essaie de comprendre comment elle a pu le trahir, se faire manipuler par la mère. Progressivement, ils perdent leur complicité. Des années plus tard, rongée par les remords, elle tente de retrouver le chemin vers son frère.

Je ne te charrie plus, Tom, ça veut dire, je ne te connais plus. Ça veut dire, nous voilà tous les deux, comme deux cousins endimanchés.

J’étais très touchée par ce petit livre, très intimiste, un très beau livre où chacun se confie sur ses pertes.

Achetez ce livre chez votre libraire ou bouquiniste

X Empruntez-le dans votre bibliothèque

Lisez plutôt autre chose

Que nos vies aient l’air d’un film parfait de Carole Fives. Points. 2013. 117 pages.

Publicités

5 réflexions sur “Carole Fives – Que nos vies aient l’air d’un film parfait

    • Je pense que le livre est écrit avec beaucoup d’empathie et tendresse. Ce n’est pas non plus un livre où tout serait noir et blanc. Si jamais tu le lis, je serais curieuse d’avoir ton avis 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s