Peter Wohlleben – La vie secrète des arbres

Wohlleben

Les températures clémentes de ces derniers jours vous ont-elles donné l’envie d’aller vous ballader en forêt ? Si oui, le livre de Peter Wohlleben, La vie secrète des arbres, paru aux Editions Les arènes, est fait pour vous ! Dans un récit très vivant, rempli d’anecdotes ou d’informations scientifiques rendues accessibles, l’auteur réussit à nous faire porter sur la forêt un tout autre regard qui fera que, comme le précise la quatrième de couverture, « votre promenade dans les bois ne sera plus jamais la même »…

Peter Wohlleben est un forestier allemand dirigeant une forêt écologique dans l’Ouest de l’Allemagne. Partisan de la régénération naturelle des forêts, auquel il consacre d’ailleurs un chapitre complet, il signe ici son premier livre qui fut traduit dans plus de 30 langues et resta longtemps en tête des meilleures ventes en Allemagne en 2015. Ce succès est-il mérité ? Et bien, oui ! A l’instar du livre de Thor Hanson, Le triomphe des graines, il réussit à susciter l’émerveillement du lecteur pour la nature qui l’entoure et à lui donner des clés de compréhension sur le fonctionnement des forêts.

Les 36 petits chapitres de 5 à 15 pages qui structurent le livre s’intitulent par exemple « Le langage des arbres », « Chêne vs hêtre », ou encore « Pourquoi la forêt est-elle verte ? ». Pour vous en faire humer le parfum, voici décrits ci-après quelques extraits qui m’ont beaucoup plu. Par exemple, dans une forêt naturelle, il existe en fait un réseau d’amitié entre les arbres, certaines espèces ayant même développé entre elles un langage pour se prévenir des dangers, comme l’arrivée d’un ravageur :

L’échange de substances nutritives et l’intervention des arbres voisins en cas de besoin seraient la norme. Il apparaît ainsi que les forêts sont des superorganismes, des organisations structurées comme le sont par exemple les fourmilières.

Les champignons jouent d’ailleurs un rôle important dans cette mise en réseau, ils sont capables de rééquilibrer un rapport de force entre les espèces, en profitant des glucides produits par l’arbre.

Autre constatation : les arbres se sont adaptés à leur milieu. Les épicéas qui poussent dans les régions froides ont une photosynthèse qui s’active très rapidement pour profiter du moindre jour favorable. Ils disposent aussi d’un port qui facilitent l’écoulement de la neige. Il en est de même pour les conifères :

Leurs aiguilles contiennent en effet un produit antigel qui les préserve du froid, et afin qu’ils ne perdent pas d’eau pendant l’hiver, leur surface est recouverte d’une épaisse couche de cire qui bloque l’évaporation.

Dans le même ordre d’idée, le chapitre consacré aux espèces pionnières (celles qui colonisent rapidement un terrain vierge et constituent la première étape dans la construction d’une forêt) est passionnant :

  • le bouleau a un tronc blanc qui réfléchit la lumière, préservant ainsi le tronc durant l’été : une protection nécessaire étant donné la forte exposition au soleil subie par l’arbre
  • le tremble peut réaliser la photosynthèse sur les deux faces de ses feuilles, ce qui lui permet de croître vite ; il dispose également d’un système racinaire qui continue de se développer même quand il est brouté par des herbivores.

Comme vous pouvez le constater, de nombreux thèmes sont abordés dans ce livre ; souvent, Peter Wohlleben compare l’arbre à un être humain, les forêts à des sociétés. Le tronc a d’ailleurs un rôle qui s’apparente à celui de la peau. L’interaction homme – forêt émerge aussi du texte, comme l’atteste ce nouvel exemple, qui va vous donner l’argument définitif pour prendre vos chaussures de marche :

Des scientifiques coréens ont comparé les conséquence de la marche en ville et en forêt chez des femmes d’âge moyen. Résultat : la marche en forêt a amélioré la tension, la capacité pulmonaire ainsi que la souplesse des artères, la marche en ville n’a induit aucune modification. Les phytoncides ayant un effet bactéricide, il est probable qu’ils aient aussi une action bénéfique sur notre système immunitaire.

Encore un livre qui sensibilise à la beauté de la nature et incite donc à la protéger. Bonne lecture… et bonne promenade !

X Acheter le livre chez votre libraire et offrez-le à vos amis

X Empruntez-le dans votre bibliothèque

Lisez autre chose

La vie secrète des arbres – ce qu’ils ressentent, comment ils communiquent – de Peter Wohlleben, traduit de l’allemand par Corinne Tresca. Editions Les arènes. 2017. 272 pages.

Publicités

12 réflexions sur “Peter Wohlleben – La vie secrète des arbres

  1. Je dois avouer que je m’ennuie terriblement en forêt. Je peux me promener des heures au bord de la mer et contempler à l’infini les couleurs de l’eau et la tristesse s’empare de moi sous les bois.

    J'aime

    • Réjouis-toi d’habiter au bon endroit :-). Je comprends que les sous-bois soient parfois sombres en été par exemple, mais au printemps, quelle symphonie de couleurs avec les fleurs et les jeunes pousses de l’année !

      J'aime

  2. Je n’ai pas l’habitude de me balader en forêt car je ne sais jamais dans laquelle me rendre… Chaque année je dis que je vais aller ramasser des champignons et je ne le fais jamais.
    Cette lecture doit être très instructive pour ceux qui connaissent un minimum cet environnement je pense.
    Bon week-end de Pâques à toi et ta famille 🙂

    J'aime

    • N’attends surtout pas la période des champignons, la saison actuelle est vraiment sympa pour ça. Quelles odeurs, quelle force dans le réveil de la nature. Honnêtement, je ne pense pas qu’il faille déjà être initié, juste curieux, pour savourer ce livre.
      Merci et à bientôt (notamment sur ton blog que j’ai un peu déserté ces dernières semaines – peu de temps dispo)

      J'aime

    • J’espère qu’ils répondront par l’affirmative à ta demande ! Merci pour le conseil, je vais regarder de ce pas s’ils l’ont à la médiathèque.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s