Le mois de l’Europe de l’Est d’Eva, Patrice et Goran – 2020

logo-epg

Pour celles et ceux qui se poseraient la question et qui trépignent d’impatience de savoir. En effet, notre mois de mars thématique, consacré à la littérature de l’Europe Centrale et de l’Est va, pour la troisième année consécutive, avoir lieu. Peut-être avez-vous oublié de quoi il est question ? Aussi, voici une petite piqûre de rappel…

Ainsi, la petite équipe ne change pas, elle est toujours composée de Goran et de nous deux, Patrice et Eva. Et, comme à chaque fois, nous comptons sur vous pour faire découvrir la littérature d’Europe de l’Est. Pour cela, il n’y a rien de plus simple, vous publiez une critique sur un livre (roman, essai, poème, BD, livre jeunesse, etc.) écrit par un auteur originaire d’Europe de l’Est. Ensuite, vous nous faites parvenir le lien de votre article. Pour cela, vous pouvez nous laisser un commentaire en bas de cet article ou bien nous envoyer un message via notre page de contact (ici et ici). Enfin, début avril nous vous proposerons un petit bilan. Sans plus tarder, voici maintenant par ordre alphabétique la liste des pays acceptés :

– Albanie
– Biélorussie
– Bosnie-Herzégovine
– Bulgarie
– Croatie
– Estonie
– Hongrie
– Lettonie
– Lituanie
– Moldavie
– Monténégro
– Pologne
– République de Macédoine
– République tchèque
– Roumanie
– Russie
– Serbie
– Slovaquie
– Slovénie
– Ukraine

Surtout, n’oubliez pas de prendre du plaisir.

Vive le mois de mars !

Goran, Eva, Patrice.

25 réflexions sur “Le mois de l’Europe de l’Est d’Eva, Patrice et Goran – 2020

  1. Bonjour,
    Je vais essayer de participer de nouveau cette année. J’ai presque fini Guerre et Paix et ça me donne envie de me replonger dans les auteurs russes. J’ai aussi des livres d’autres pays qui m’attendent.

    J'aime

    • Ce serait une excellente idée ! Goran avait chroniqué Anna Karenine il y a deux ans mais « Guerre et paix » n’a encore jamais fait l’objet de chroniques dans le mois de l’Europe de l’Est. J’ai hâte de voir ta sélection !

      J'aime

  2. j’ai déjà deux lectures au programme (sélectionnées au printemps dernier en prévision!) et je pense que la liste va se rallonger car j’ai encore des pépites de mes auteurs russes chouchou du XIXe 🙂

    J'aime

    • Oh, je vois que certain(e)s sont prévoyants :-). J’ai déjà l’impression que la littérature russe (notamment celle du 19ème siècle) sera bien représentée cette année.

      Aimé par 1 personne

  3. Pingback: Vassili Peskov – Ermites dans la taïga | Et si on bouquinait un peu ?

  4. Pingback: Viliam Klimáček – Bratislava 68, été brûlant | Et si on bouquinait un peu ?

  5. Pingback: Henryk Sienkiewicz – Quo vadis ? | Et si on bouquinait un peu ?

  6. Pingback: Henryk Sienkiewicz – Quo vadis ? | Et si on bouquinait un peu ?

  7. Pingback: Schalom Asch – Varsovie | Et si on bouquinait un peu ?

  8. Pingback: Jiří Weil – Mendelssohn est sur le toit | Et si on bouquinait un peu ?

  9. Pingback: Entre la mort et la vie d’Alexei Apoukhtine – PatiVore

  10. Pingback: Sacha Filipenko – La Traque | Et si on bouquinait un peu ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.